08-Bateliers
10-Bouchers
11-Brasseurs
12-Drapiers
13-Mesureurs_grains
14-Cordiers
15-Orfevres
16-Boulangers
17-Pelletiers
18-Tonneliers
19-Tanneurs
20-Marchands_Vins
21-Tailleurs
22-Marechaux
23-Cordonniers
24-Pecheurs
25-Charpentiers
26-Jardiniers
27-Macons

Strasbourg du XIII° siècle à la Révolution


Le système des corporations : administration d'une ville libre

Vingt corporations     Bateliers     Marchands     Bouchers     Brasseurs     Drapiers     Mesureurs de Grains     Cordiers     Orfèvres     Boulangers     Pelletiers

Tonneliers     Tanneurs     Marchands de Vins     Tailleurs     Maréchaux     Cordonniers     Pêcheurs     Charpentiers     Jardiniers     Maçons

29, rue des Serruriers

5, rue des Chandelles

4 de chiffre

Emblème des Marchands

La corporation des Marchands : "le Miroir"


Associés aux bateliers, les marchands constituent, dès le Moyen-âge, d'incontournables acteurs du développement économique de la cité.

Au XIV° siècle, ils se fédèrent en une très importante corporation, regroupant nombre de métiers issus du négoce ou qui s'y rapportaient très étroitement.

La corporation du Miroir se situe au deuxième rang dans l'ordre de préséance corporatif.


------------------------------------------

Le Poêle de la corporation :


Au XIV° siècle, le Poêle des Marchands était situé au 2, rue de la Lanterne (ancien n°3) et portait le nom de "Zum kleinen oder jungen Spiegel", provenant du nom d'une vieille famille noble. Puis, en 1377 le Poêle émigra au 29, rue des Serruriers, adoptant le nom de Miroir (Spiegel) et conférant ce nom à la rue qui s'ouvrait à ses côtés. Les locaux de l'immeuble accueillaient nombre de manifestations les plus diverses (banquets, festins de noces, bals, représentations théâtrales, concerts,…). Les façades actuelles, dont celle qui donne sur la rue Gutenberg à l'arrière du bâtiment, ont été reconstruites et constituent les dernières constructions réalisées au profit des corporations avant la Révolution.


Emblème professionnel :


Regroupés à Strasbourg dans la corporation du Miroir, les marchands  adoptèrent la marque du chiffre 4 (quatre de chiffre), mutation de la croix de l'illettré qui se trouvait parfois en guise de signature au bas de certains documents. On en trouve quelques uns dans la cité, comme par exemple au n° 5, rue des Chandelles.


Métiers représentés :


Marchands, merciers, brodeurs, boutonniers, passementiers.

Peigniers, gantiers, épingliers, aiguilletiers, tapissiers.

Blanchisseurs d'étoffe de soie, amidonniers.

Marchands de lait, confiseurs, pâtissiers, chocolatiers.

Apothicaires.

Fond de page : façade du Poêle des Marchands au n°5, rue Gutenberg