08-Bateliers
09-Marchands
10-Bouchers
12-Drapiers
13-Mesureurs_grains
14-Cordiers
15-Orfevres
16-Boulangers
17-Pelletiers
18-Tonneliers
19-Tanneurs
20-Marchands_Vins
21-Tailleurs
22-Marechaux
23-Cordonniers
24-Pecheurs
25-Charpentiers
26-Jardiniers
27-Macons

Strasbourg du XIII° siècle à la Révolution


Le système des corporations : administration d'une ville libre

Vingt corporations     Bateliers     Marchands     Bouchers     Brasseurs     Drapiers     Mesureurs de Grains     Cordiers     Orfèvres     Boulangers     Pelletiers

Tonneliers     Tanneurs     Marchands de Vins     Tailleurs     Maréchaux     Cordonniers     Pêcheurs     Charpentiers     Jardiniers     Maçons

Fond de page : étoile de David  sur enseigne au n°25, rue du Bain-aux-Plantes

6, rue des Francs-Bourgeois

1a, quai de Türckheim

Outils du Brasseur

La corporation des Brasseurs : "les Fribourgeois"


Région à la fois vinicole et brassicole, l'Alsace a compté des brasseries dès le milieu du XIII° siècle à Strasbourg et dans d'autres cités alsaciennes. Au XVIII° siècle, la région comptait quelques 2.000 brasseries, dont la plupart ne produisait guère plus de 40 hl/an.

Regroupant ainsi les brasseurs et les cabaretiers, la corporation se classe au quatrième rang dans l'ordre de préséance corporatif.


------------------------------------------

Le Poêle de la corporation :


En 1320, le premier immeuble de la rue s'appelait "Zum Friburger", ce qui conféra tout naturellement le nom à celle-ci. En 1401, la bâtisse du 6, rue des Francs--Bourgeois devient le siège de la tribu des Aubergistes qui le conservèrent jusqu'à la Révolution. L'origine du nom s'étant perdue dans la nuit des temps, on en fit le Poêle des Fribourgeois puis des Francs-Bourgeois, cette dernière appellation n'ayant en fait aucun sens, ne résultant que d'une altération linguistique.

Au XVIII° siècle, la cuisine que l'on y servait, était renommée. Comme les autres Poêles, la bâtisse disposait de locaux divers, dont une salle de bal placée sous la direction d'un maître de danse. A la Révolution, l'immeuble fut vendu comme bien national. Suite à la grande percée de rues dans Strasbourg au début du XX° siècle, le bâtiment fut démoli en 1916 et remplacé par l'immeuble Pechelbronn actuel datant du début des années 30.


Emblème professionnel :


Regroupés à Strasbourg dans la corporation des Fribourgeois, les brasseurs ont pour emblème officiel l'étoile de David. Comme pour d'autres corporations, sont aussi présents parfois les outils usuels du brasseur comme au n° 1a, quai de Türckheim.


Métiers représentés :


Brasseurs, aubergistes, cabaretiers, cafetiers.