05-det_air
06-ees_02054
07-ees_03054
09-ees_06054
10-ees_07054

L'Escadron Electronique Sol 04.054 d'Achern


Au mois d'avril 1945, lors de son avancée, la 1ère Armée française, venant de Karlsruhe, s'empara du Hornisgrinde, point culminant du nord de la Forêt Noire avec ses 1164 m. L'armée de l'air y installa aussitôt un goniomètre, le personnel étant hébergé dans l'hôtel réquisitionné sur le site.

En 1961, est créé sur place le Centre de Contrôle 22.904, dont la mission était le guidage sous contrôle radar de patrouilles aériennes en bombardement aveugle ; le point haut prit alors l'appellation de base aérienne 904. En 1963, le centre fut dissous et l'escadron électronique 40.450 fut créé.

Plusieurs missions furent dévolues à ce centre :

 - un centre d'interception HF occupait un ouvrage en béton semi enterré appelé le « sous-marin »,

- un centre de contre-mesures actives fut placé dans des cabines sur camions GMC.

Unité du 1er CATac, l'escadron recevait les orientations de GE et de transmissions du Centre de Détection et de Contrôle Secteur tactique de Drachenbronn :

 - campagnes de brouillage et intrusion au profit des escadres de combat, organismes de contrôle et de détection, opérateurs de réseaux de commandement du 1er CATac,

 - secours des moyens de transmissions de Drachenbronn.

La mission de l'escadron évolua en octobre 1971 avec la mission de recueil de renseignement des émissions travaillant en graphie qui devint la mission primordiale de l'unité. La mission de l'escadron cessa le 31 juillet 1994 avec sa dissolution.


Source : Rubrique historique de Guerrelec n°9 (2006)

Généralités    EES 02.054    EES 03.054    EES 04.054    EES 06.054    EES 07.054

Hoher Bogen - Vigie de la Guerre froide