05-det_air
06-ees_02054
07-ees_03054
08-ees_04054
10-ees_07054

L'Escadron Electronique Sol 06.054 de Bad Lauterberg


Le détachement n°6 est créé le 17 janvier 1967 à Bad Lauterberg im Harz, ville de Basse-Saxe, concrétisant ainsi un projet établi par une convention franco-allemande de 1962. L'échelon précurseur était composé d'un officier, de 8 sous-officiers et de 8 militaires du rang.

Le centre d'interception fut activé dès le 1er avril 1967 au point haut du Stoberhaï (714 m), à 7 kilomètres du rideau de fer et à environ 15 kilomètres de la zone vie. En décembre 1967, tandis que les liaisons télégraphiques et les écoutes s'organisaient, un officier sillonnait les communes environnantes à la recherche, en milieu allemand, de 21 appartements qui seront conventionnés pour la location.

Le 2 septembre 1971, l'unité devint Détachement Electronique 36.351 et s'agrandit bien vite d'une cellule allemande qui s'ajouta aux cellules russes et ELINT existantes. En 1979, le Détachement Electronique devint Escadron Electronique Sol 36.351 ; l'effectif approchait alors 80 personnes. Le 1er janvier 1988, l'unité prit le nom d'Escadron Electronique Sol 06.054 et en 1989, son effectif se monta à 99 personnes, dont deux officiers et un aspirant médecin.

Le centre technique de l'EES était implanté dans l'enceinte de la tour d'écoute allemande du "Fernmeldesektor C", unité spécialisée de la Luftwaffe, stationnée à Osteroden et qui comptait plus de 300 personnes.

Le 1er mai 1992 marqua la cessation des écoutes françaises sur le point haut du Stoberhaï. Le 19 juin 1992, le général Norlain (commandant la FAC) prononça la dissolution officielle de l'unité et les clés du point haut furent remises à la Bundeswehr le 30 juin.


Source : Rubrique historique de Guerrelec n°9 (2006)

Généralités    EES 02.054    EES 03.054    EES 04.054    EES 06.054    EES 07.054

Hoher Bogen - Vigie de la Guerre froide